Sound Crusaders

SOS déblocage


Cela fait des jours et des nuits que vous lisez et relisez ce livre et vous avez l'impression de ne pas avancer, de piétiner ? Le Voleur d'Ombres vous paraît insaisissable ? Vous êtes découragé(e) et vous voudriez progresser dans votre enquête, mais vous n'y arrivez vraiment plus ? Pas de panique ! Vous voici dans la section "SOS Déblocage". Cette section contient une liste de conseils pour vous guider dans votre aventure et vous mettre sur le bon chemin. Inscrivez d'ores et déjà une croix dans la case Échecs de votre Journal d'Enquête ; tel est le prix pour avoir le droit de lire ce qui suit.


1) Si vous n'avez aucune piste, une bonne méthode est de procéder par élimination. Après un échec, tâchez d'explorer une piste différente la fois suivante. Essayez, à chaque tentative, de vous concentrer sur un suspect en particulier, en l'interrogeant, en sachant où il se trouve lors des vols et en vous efforçant de trouver les éléments à charge le concernant. En vous occupant d'un suspect l'un après l'autre, vous devriez vite cerner lesquels sont à écarter et ceux qui méritent votre attention.


2) La liste que vous a peut-être soumis Amy (si vous êtes passé(e) par le paragraphe 573) doit vous servir de base de raisonnement. Pour déterminer qui est le Voleur d'Ombres, vous devez dire quelle personne correspond à tous les critères qui y sont énoncés. Vous devriez ainsi réduire considérablement votre nombre de suspects.


3) Le Voleur d'Ombres vole les ombres. C'est LE critère qui vous permettra de le démasquer. Trouvez qui peut réussir pareil prodige et vous tiendrez votre coupable. Du coup, quand des choix d'emploi du temps vous sont proposés, optez sans trop tarder pour découvrir "comment on peut voler des ombres". Vous devrez examiner les lieux des précédents vols.


4) Basez-vous au maximum sur les faits. Eux ne mentent pas. Alors que toute personne interrogée est susceptible d'être un menteur en puissance. Ne prenez rien de ce qui vous est dit pour argent comptant. Vous pouvez vous fier à votre intuition, mais confrontez toujours la parole d'un témoin ou d'un suspect avec des faits avérés, dont vous êtes certain(e).


5) Tous les vols sont autant de mini-enquêtes à résoudre, afin d'en dégager un lien. Néanmoins, le vol chez Timothée Thanos est sans conteste le plus mystérieux. Tâchez de découvrir comment il a été commis. Voir les bandes vidéos de cette soirée vous donnera un indice important, par exemple.


6) Intéressez-vous aux motivations du voleur. Veut-il les tableaux pour lui-même ? Auquel cas, Pourquoi ? Est-il lui-même collectionneur ? Ou bien veut-il les vendre à quelqu'un ? Et dans ce cas, à qui ?


7) Être sur place lors d'un vol annoncé n'est pas toujours indispensable. Si vous avez un important rendez-vous prévu en même temps, ce rendez-vous peut avoir la priorité.

Néanmoins, si vous n'avez pas arrêté le Voleur d'Ombres avant qu'il ne lui reste plus qu'un Notarangeli à dérober, rendez-vous sur les lieux.


8) Cette enquête est longue et harassante. Pensez à vous reposer. Sinon, une mauvaise condition physique peut vous handicaper dans une course-poursuite avec le voleur, par exemple.


9) Si, lors d'une lecture, vous avez découvert un grand nombre de choses, mais qu'au final vous échouez, vous pouvez marquer une pause avant votre prochaine re-lecture. Ainsi, les idées ne se mélangeront pas dans votre esprit.


10) Si vous ne lisez pas l'histoire en une seule fois, mais en plusieurs traites, n'hésitez pas à prendre des notes au fur et à mesure de vos découvertes (vos idées, vos suspicions, vos réflexions, vos indices). Le Calendrier de votre Journal d'Enquête est fait pour ça. De cette façon, vous ne serez pas perdu(e) quand vous reprendrez votre lecture. Lorsqu'on lit un roman policier en plusieurs fois, il y a toujours le risque de perdre le fil et d'oublier certains indices, certains suspects... Mais ce n'est pas trop grave car il suffit de se laisser porter par le récit, passivement. Seulement voilà, ici, dans le livre que vous tenez entre les mains, c'est vous l'acteur. L'auteur ne peut pas deviner à l'avance le chemin que vous allez choisir.

Comme cette histoire se déroule sur plusieurs semaines, un bon moyen d'interrompre votre lecture sans perdre en immersion est de vous arrêter quand il fait nuit dans le récit et que vous dormez.


11) Votre Calendrier est un outil utile de bien des façons. N'oubliez pas d'y noter toutes vos heures de rendez-vous, afin de ne pas les oublier.

Par ailleurs, même si l'enquête se déroule sur plusieurs semaines, c'est une course contre la montre que vous livrez face au Voleur d'Ombres. Tâchez de ne pas perdre de temps en actions inutiles. Après un échec, tâchez de voir sur votre Calendrier quelles actions vous ont peu apporté, pour ne plus les réitérer à votre tentative suivante.


12) Montrez-vous aimable avec Narjis Renoir. Mieux vaut ne pas l'avoir comme adversaire, elle vous mettrait de trop gros bâtons dans les roues.


13) Pour ne pas recommencer trop souvent l'aventure depuis le début, lorsque vous arrivez au paragraphe où le DGPN vous demande qui est le Voleur d'Ombres (avec une longue liste de coupables potentiels), retenez le numéro de ce paragraphe. Si le nom que vous proposez n'est pas le bon, vous aviez peut-être un deuxième suspect en tête. Inscrivez 1 croix dans la case Échecs de votre Journal d'Enquête et retournez au paragraphe de la liste, sans toucher à votre Journal d'Enquête. Vous pouvez proposer un nouveau nom et voir si vous aviez raison avec cette nouvelle hypothèse.

Attention, si vous n'avez pas les indices prouvant votre théorie, vous pourrez essayer tous les noms sans réussir à terminer le livre. Mieux vaut alors recommencer votre lecture depuis le début.


14) N'oubliez pas d'utiliser votre montre-micro ! Lorsque, lors d'un entretien avec un suspect ou un témoin, vous sentez tenir un indice en puissance, notez bien le numéro du paragraphe où vous vous trouvez.

Si on vous demande une preuve chiffrée, ce peut être un paragraphe obtenu de cette manière, ou un échantillon d'écriture.


15) Odile Andylon peut vous être d'une aide précieuse dans votre enquête. Mais mieux vaut vous contenter de vous entretenir avec elle au téléphone plutôt que de la suivre.


16) Parler avec votre indic est indispensable pour obtenir certains renseignements. Toutefois, le propre d'un indic est de ne pas vouloir que l'on sache qu'il en est un. Attendez un peu avant d'aller le voir, histoire d'avoir plusieurs sujets de conversations.


17) Le Voleur d'Ombres peut avoir des complices. Aucun ne peut agir à sa place, car aucun n'a son agilité, mais ils peuvent lui fabriquer des alibis.


18) Quelqu'un désireux de bien faire peut aussi, sans le vouloir, avoir aidé le voleur. Et du coup vous avoir entraîné sur une mauvaise piste, faussant l'équation. Tâchez d'identifier ce ou ces gêneur(s) et de vite le(s) retirer de votre raisonnement.


19) Ce n'est pas parce que vous avez trouvé qui Angélique Halade avait vu le lundi 29 au matin que le coupable n'est pas quelqu'un d'autre (qu'elle aurait rencontré sans témoins). C'est une piste piégeuse.


20) Les sœurs Notarangeli sont suspectes. Essayez d'endormir leur méfiance pour découvrir ce qu'elles vous cachent.



Conseils avancés :


Les conseils qui suivent sont encore plus précis et plus pointus. Ne les lisez que si vous êtes vraiment bloqué(e) et n'avez plus d'autre espoir. Il vous coûtera 1 croix dans la case Échecs de votre Journal d'Enquête à chaque conseil consulté. Ils sont masqués pour que vous n'en lisiez qu'un à la fois et ne risquiez pas d'en lire un autre par accident. Il vous suffit de le surligner en faisant passer le curseur de votre souris par-dessus la zone de texte.


21) Pour cerner le mobile des vols :
interrogez les gens pour savoir qui, selon eux, a intérêt à voler des Notarangeli. Un suspect se détachera. C'est un indice.


22) Si vous souhaitez savoir comment le Voleur d'Ombres a toujours une longueur d'avance sur la police :
laissez tomber cette piste trop vague, n'importe qui peut placer un micro-espion. Tout deviendra évident au moment où le nom du coupable sera donné au DGPN.


23) Si vous obtenez le mot-code SOSABA :
le meurtre de Romaric Pommarel est lié au Voleur d'Ombres, votre flair a dû vous le dire. Intéressez-vous à la profession du jeune homme et à ce que l'on a retrouvé chez lui après sa mort.


24) Si vous avez le mot LYNOCO souligné avant la réception chez Tyron Pumar :
vous devez avoir téléphoné à Odile Andylon au moins une fois avant. Lors de la réception, montrez-vous agréable avec Angélique Halade. Beaucoup de femmes jouent un rôle clef dans cette enquête.


25) Pour vous incruster à la réception chez les Pumar :
évitez d'aller parler au maître de maison chez lui avant, ou alors renseignez-vous sur le 3ème vol commis par le Voleur d'Ombres.


26) Comment attraper les rongeurs :
une méthode efficace et de guetter le spécimen à l'entrée de son terrier, de l'identifier et d'attendre le moment où il est le plus vulnérable. Méthode qui requiert de la patience.


27) Si vous avez le mot LYNOCO souligné avant le 5 mai :
ne restez pas chez vous à vous reposer, vous manquez d'indices sur la façon dont le vol va se dérouler.


28) Si vous avez le mot COSOPR souligné et assistez à la soirée du 5 mai :
vous devez déjà soupçonner que les sœurs Notarangeli ne sont pas nettes. Abstenez-vous d'aller parler à Samantha et tenez-vous prêt à intervenir quand apparaîtra le voleur.


29) Si vous souhaitez faire arrêter les sœurs Notarangeli :
abstenez-vous tant que vous n'avez pas entendu ce qu'elles avaient à vous dire.


30) Si vous voyez le DGPN un lundi :
c'est que vous n'avez pas découvert qui est le Voleur d'Ombres. Recommencez depuis le début.